La Fédération française de football de table

  1. Accueil
  2. Babyfoot
  3. La Fédération française de football de table

Jeu amusant qui rapproche les participants et réveille leur esprit de compétition, le baby-foot est une activité autour de laquelle une scène sportive s’est rapidement développée.

Sa grande popularité, notamment en Europe, a conduit à la naissance quasi simultanée d’organisations compétitives à l’échelle régionale et nationale en Belgique, en Allemagne, en Suisse, etc. Ce phénomène a également touché la France dont le milieu du baby-foot a commencé à se réunir au début des années 1990.

La création de la fédération française

Depuis sa création, le baby-foot a connu un grand succès auprès de joueurs de tout âge. Sa présence dans des lieux de socialisation comme les cafés et les bars a permis à de nombreuses personnes de s’y essayer, au point de susciter des passions. Il n’a pas fallu longtemps pour que des clubs locaux se forment afin d’accueillir les plus enthousiastes.

Lorsque l’engouement a atteint l’échelle nationale, les différences au niveau des règles du jeu et des tables utilisées lors des compétitions sont cependant devenues un problème. En effet, l’organisation de rencontres entre joueurs de régions différentes nécessitant une base commune, cela a ouvert de longues discussions au sujet de la création d’une fédération française.

Il a fallu attendre 1991 pour qu’un regroupement des différents clubs et une harmonisation des règles du jeu voient le jour sous le nom d’Association française de baby-foot (AFBF). Après plusieurs années d’existence et l’organisation de rencontres sportives au sein des ligues régionales, l’AFBF a changé de nom et est devenu en 2002 la Fédération française de football de table (FFFT).


© Fédération française de football de table

Depuis, la FFFT administre les activités liées au baby-foot dans toute la France et collabore étroitement avec les ligues régionales. Plus de 80 clubs sont affiliés à la fédération, avec pas moins de 2 000 licenciés. À l’échelle internationale, elle travaille conjointement avec l’ITSF, la Fédération internationale de football de table, chargée de l’organisation des championnats du monde.

La FFFT a notamment mis en place le règlement actuel des compétitions en France métropolitaine et en outre-mer, et s’occupe des événements sportifs de haut niveau.

Elle a également pour objectif de promouvoir la pratique du baby-foot en proposant, par exemple, un enseignement du football de table après du plus grand nombre afin d’attirer de nouveaux licenciés. Pour ce faire, elle répertorie les clubs sportifs et les clubs d’entreprise sur son site afin que les personnes intéressées puissent facilement se licencier.

Par ailleurs, la fédération participe à des actions solidaires et souhaite sensibiliser sur la pratique handisport du football de table. Elle s’implique également dans la lutte contre le dopage auprès de l’Agence française de lutte contre le dopage et du ministère des Sports.

Une réglementation de la pratique sportive

Si votre curiosité pour le baby-foot vous pousse à aller voir plus loin que les parties entre amis, vous remarquerez que les règles en cours dans votre bar préféré ne sont pas universelles. En effet, selon les régions et les modèles de baby-foot, le règlement autorise des manœuvres différentes et ne comptabilise pas les points de la même manière. Ce genre de pratique est compréhensible pour un jeu qui s’est largement démocratisé dans les bars et cafés locaux. Cependant, comme évoqué plus haut, la création d’un milieu sportif compétitif a occasionné la création d’un ensemble de règles fixes.

Bien évidemment, le but du jeu reste le même, c’est-à-dire envoyer la balle dans les cages adverses et défendre ses propres buts. Le joueur ou l’équipe doit remporter trois manches sur cinq, avec une différence de deux points lors de la cinquième manche en cas d’égalité.


© Fédération française de football de table

En début de partie, l’engagement se fait au hasard, le plus souvent à pile ou face, sauf si les joueurs émettent une objection et souhaitent être départagés autrement. La balle est ensuite positionnée sous les pieds de la figurine centrale de la barre des demis. Au cours de la partie, la balle est replacée au niveau des demis du joueur ou de l’équipe ayant encaissé le but.

Les différentes règles mises en place par la FFFT ont pour objectif de faciliter le bon déroulement des parties et de faire en sorte qu’un esprit fair-play règne au sein de la discipline. Comme dans les autres sports ayant atteint un niveau compétitif, un système d’arbitrage est mis en place lors des rencontres officielles.

Les changements de position pendant les engagements dans les équipes doubles, l’annonce du début de l’engagement ou encore la notion de reprise de la balle font partie des règles les plus simples. Également utilisés lors des compétitions, gamelle, roulettes, pissettes, râteaux et brailles sont autant de termes et de techniques qui ne sont pas inconnus des connaisseurs qui les pratiquent dans leurs parties au bar ou au café.

Coté babyfoot, la table Bonzini B90 ITSF est la seule table française de compétition professionnelle homologuée par la Fédération Internationale pour toutes les grandes compétitions nationales et internationales.

Des tournois organisés partout en France

La création de la Fédération française de football de table a permis à l’organisation de tournois et de rencontres entre joueurs de baby-foot de prendre de l’ampleur. Grâce au règlement mis en place et à l’harmonisation des modèles de tables utilisés dans le milieu compétitif, les licenciés s’affrontent sur un terrain d’égalité.

Les compétitions de baby-foot comptent plusieurs catégories, avec un classement pour les joueurs individuels ou les équipes de deux. Point important à souligner, le football de table ne s’adresse pas qu’à un public masculin, bien au contraire. Il accueille de plus en plus de joueuses et il existe des catégories dédiées en simple ou en double.

Le double mixte a également fait son apparition en tant que catégorie reconnue lors des mondiaux organisés par l’ITSF. Soucieux d’inclure au mieux les passionnés de tout âge et de tout niveau, des tournois juniors et vétérans ont également lieu partout en France.

La FFFT permet de suivre les événements organisés par les clubs régionaux tels que les interclubs, les championnats de France ainsi que les tournois non officiels. Lors des compétitions officielles, chaque catégorie dispose d’un système de points attribués en fonction du classement. Grâce à ces rencontres, les joueurs de baby-foot peuvent tenter de se qualifier pour participer aux championnats de leur catégorie.

Lors des championnats du monde de football de table organisés par l’ITSF, les meilleurs joueurs sont sélectionnés pour représenter la France face aux joueurs des autres nations.